En décembre 2019, le centre d'art a initié un nouveau format de résidence hors les murs : « la supérette », destinée à accueillir des collectifs d’auteur·e·s. Deuxième lieu du centre d’art, la supérette est un lieu de production et d’expérimentation collective. Pour cette seconde résidence, il a été décidé de s’appuyer sur des auteur·e·s disposant d’un lieu, afin d’interroger une nouvelle forme collective. À l’issue d’un jury de sélection qui s’est tenu le 27 mai 2020, le collectif W a été retenu pour une résidence de cinq mois à la supérette.

Basé à Pantin depuis 2010, W est un collectif d’artistes qui dispose d’un lieu regroupant des ateliers et un espace d’exposition. Pour cette résidence, sept de ses membres s’installent à la supérette pour y développer un projet dont le format interrogera celui d’une artothèque : Sylvain Azam, Ana Braga, Judith Espinas, Céline Notheaux, Catherine Radosa, Laure Wauters, Giuliana Zefferi, ainsi que Martha Salimbeni (membre satellite). À mi-chemin entre musée et bibliothèque, une artothèque est une structure de prêt d’œuvres d’art qui répond au double enjeu de diffusion et de médiation de l’art auprès de publics diversifiés. 

Pour expérimenter le format de l'artothèque dans le quartier de Stalingrad et à Malakoff, le collectif W et 10 artistes invité.e.s ont transféré leurs espaces de stockage à la supérette pour former une collection de 200 œuvres. Une sélection est montrée tout l'été dans le cadre de l'exposition "Réserver", visible depuis les vitrines de la supérette. La phase de réservation des œuvres débute dès le 5 septembre et celle des emprunts le 28 septembre. Une programmation et différentes activités accompagnent cette collection tout au long de la résidence, afin de donner la possibilité à chacun·e  d’y participer.

 

 

 

collectif w

Basé à Pantin depuis 2010, W est un collectif d’artistes qui dispose d’un lieu regroupant des ateliers et un espace d’exposition. En 2020, sept de ses membres s’installent à la supérette pour y développer un projet dont le format interrogera celui d’une artothèque : Sylvain Azam, Ana Braga, Judith Espinas, Céline Notheaux, Catherine Radosa, Laure Wauters, Giuliana Zefferi, ainsi que Martha Salimbeni (membre satellite). À mi-chemin entre musée et bibliothèque, une artothèque est une structure de prêt d’œuvres d’art qui répond au double enjeu de diffusion et de médiation de l’art auprès de publics diversifiés. 

site internet

Sylvain Azam
collectif W - Membre satellite
Né à Strasbourg, en 1984. Vit et travaille à Gennevilliers.
Sylvain Azam a entamé ses études d’art à la Villa Arson en 2003. En 2007, il entre à l’École supérieure nationale des Beaux-Arts de Paris dont il est diplômé en 2009. Son travail a été sélectionné au 57e   salon de Montrouge qui donnera suite à une première exposition personnelle à la galerie Éric Mircher en 2013. La Terra Foundation for American Art lui donne l’opportunité de partager ses recherches sur la pathologie ophtalmique comme vecteur métaphorique du vivant lors d’une résidence internationale en 2014. En 2017, il est le lauréat du prix Novembre à Vitry et expose à la 67e édition du salon Jeune Création, à l'issue duquel il remporte le Prix Galerie Jérôme Pauchant. Cette jeune galerie défend désormais son travail. Avec le parrainage de Fabrice Hyber, Sylvain  Azam participe au Prix Antoine Marin 2018. Cela fait plus de dix ans qu’il a choisit le tableau abstrait comme principal terrain d’expérimentation, affectionnant cet objet pour sa grande porosité à l’égard de la réalité et des autres médiums de l’art contemporain. Son travail fait notamment partie de la collection municipale de la ville de Pantin et de celle de Vitry ainsi que de la collection privée de Thaddaeus Ropac.

Giuliana Zefferi
collectif W -  Membre satellite
Née à Paris, en 1985. Vit et travaille à Gennevilliers.
Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2009, Giuliana Zefferi a co-fondé la revue M.E.R.C.U.R.E. et l’artist runspace W à Pantin en 2010. Le Palais de Tokyo a exposé son travail à deux reprises en 2010 et 2013. Résidente Astérides en 2013, elle a développé à Marseille une recherche en vidéo. En 2015, le prolongement de ces recherches a été montré à la Friche Belle de Mai à Marseille, à la galerie In extenso à Clermont-Ferrand et à la galerie Alain Gutharc à Paris. Le Centre d’art contemporain Le Parc Saint-Léger l’a invitée en 2013 et en 2017 à suivre son programme de résidence hors-lesmurs. En 2017, afin de débuter le projet « Après le geste, le grand dehors » Giuliana Zefferi a reçu l’aide au projet et à la recherche du CNAP, en 2018 pour assurer la phase de développement et le début de la phase de production ; elle a acquis l’aide individuelle à la création de la DRAC Ile-de-France et l’aide au développement DICRéAM du CNC. En 2019 pour débuter la production du film « D’autres oiseaux marchent eux aussi comme », elle a reçu le soutien de Mécène du Sud.

Ana Braga
collectif W - Membre du bureau
Née à Porto (Portugal), en 1986. Vit à Paris et travaille dans les dépt. 93 et 94.
Ana Braga est artiste, enseignante et membre active de W depuis 2017. L’étude de l’image en tant qu’outil se place au cœur de ses expériences artistiques où le mouvement et la perception sont prépondérants. Diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (2013) et de la Faculdade de Belas Artes da Universidade de Porto (2010), elle a développé une activité d’enseignante, qui est constitutive de son travail artistique. L’épanouissement de la créativité, comme l’acquisition des techniques d’art font partie pour elle d’une nécessité pédagogique, d’un partage fondamental. Responsable de plusieurs projets dans le domaine de l’image depuis 2009, elle a pris part notamment au projet Vouveuvé mené avec le collectif W et d’autres artistes invités. Son travail a été présenté lors de plusieurs expositions collectives entre le Portugal et la France.

Judith Espinas
collectif W - Membre du bureau Née à Bourgoin Jallieu, en 1985.Vit à Bruxelles et travaille entre Paris, Pantin et Bruxelles.
Diplômée de la Villa Arson en 2006, elle étudie également à la Gerrit Rietveld Academie et est diplômée de l’École supérieure nationale des Beaux-Arts de Paris en 2009. Elle participe en 2012 au programme AIMS soutenu par la fondation Rotschild et à la résidence « Monts de Jupiter #13 » en 2018. Depuis 201, elle co-organise avec Alexandra Roussopoulos la résidence artistique « Nissi » sur l’île de Spetses en Grèce. Son travail de sculpture et de vidéo a été exposé en France, en Suisse, en Grèce, en Belgique, aux États-Unis et en Allemagne. Son travail est dans la collection de la Mairie de Pantin, celle de Lancry, de Saint-Ouen et du centre d’art « Transformer DC » à Wahington. Son travail est visible dans l’espace public à Saint-Ouen, Pantin, Spetses (Grèce) et Jeumont.

Céline Notheaux
collectif W - Membre du bureau Née à Besançon, en 1986. Vit et travaille entre l’Île de La Réunion, Paris et le Jura.
En 2011, elle est diplômée des BeauxArts de Besançon et de Valencia en Espagne. Elle s’installe ensuite en région parisienne et rejoint le collectif et artist run-space W, basé à Pantin. En 2017, elle montre le solo  show « Pense-bête et / ou mémorandum » à W, puis en 2018 sa continuation « Lolus Symbolum » à la galerie associative de L’Openbach à Paris. En 2019, elle entre en résidence pour un an à La Cité des Arts de Saint-Denis de La Réunion,où elle présente ses recherches. En 2020, elle obtient une bourse de résidence de la DAC Océan Indien pour un séjour à Maurice. Sa pratique artistique est pluridisciplinaire  ; le dessin, la peinture, l’édition papier, la céramique, la vidéo et la performance sont convoqués en fonction de ses installations qui sont pensées comme des parcours symboliques. Les corpus d’œuvres qui les forment varient les échelles qui peuvent aller d’images format timbre à des toiles de 8 × 3 mètres. Son travail est relié à son histoire familiale qui définit ses sujets de recherches favoris que sont l’imaginaire lié au monde agricole, son déclin, les champs du savoir et la société de classe. Comment le paysan devient artiste ? Comment l’ouvrière prend la plume ?

Catherine Radosa
collectif W - Membre du bureau
ée à Prague, en 1984. Vit et travaille à Paris.
Elle est diplômée de l’Académie des Beaux-Arts (ESBA Le Mans) avec félicitations du jury à l’unanimité en 2012. Depuis une dizaine d’années, Catherine  Radosa travaille au croisement des images et des situations, qu’elle les rencontre ou les produise, souvent dans l’espace urbain, notamment par la projection et la performance. Ses œuvres interrogent les représentations personnelles et collectives : le rapport individu-société, les frontières géographiques et sociales, l’Histoire, la mémoire, l’identité. Selon les œuvres, elle croise plusieurs langages (photographie, vidéo, animation 3D, son, document, texte, performance). Son travail est montré en Europe dans des centres d’art (CPG Genève, Pragovka Gallery et DOX à Prague), des galeries (Gabrielle Maubrie à Paris, Störk à Rouen, Lagalerie à Paris), des festivals (Proyector à Madrid, Rencontres)

Giuliana Zefferi
collectif W - Membre satellite Née à Paris, en 1985. Vit et travaille à Gennevilliers.
Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2009, Giuliana Zefferi a co-fondé la revue M.E.R.C.U.R.E. et l’artist runspace W à Pantin en 2010. Le Palais de Tokyo a exposé son travail à deux reprises en 2010 et 2013. Résidente Astérides en 2013, elle a développé à Marseille une recherche en vidéo. En 2015, le prolongement de ces recherches a été montré à la Friche Belle de Mai à Marseille, à la galerie In extenso à Clermont-Ferrand et à la galerie Alain Gutharc à Paris. Le Centre d’art contemporain Le Parc Saint-Léger l’a invitée en 2013 et en 2017 à suivre son programme de résidence hors-lesmurs. En 2017, afin de débuter le projet « Après le geste, le grand dehors » Giuliana Zefferi a reçu l’aide au projet et à la recherche du CNAP, en 2018 pour assurer la phase de développement et le début de la phase de production ; elle a acquis l’aide individuelle à la création de la DRAC Ile-de-France et l’aide au développement DICRéAM du CNC. En 2019 pour débuter la production du film « D’autres oiseaux marchent eux aussi comme », elle a reçu le soutien de Mécène du Sud.

Martha Salimbeni
collectif W - Membre invitée Née à Nice en 1983. Vit et travaille à Pantin.
Martha Salimbeni est graphiste-autrice indépendante depuis 2009, son travail s’inscrit essentiellement dans le champ culturel et artistique. Elle réalise des ouvrages, catalogues, affiches et objets imprimés pour des artistes, des galeries, des associations, des institutions et des communautés microscopiques. Ses réalisations dessinées, typographiques et éditoriales évoluent souvent dans un contexte collaboratif pluridisciplinaire. En 2012 elle a co-fondé la revue M.E.R.C.U.R.E. impliquant un programme de résidences et des expositions. Depuis 2014, Martha Salimbeni est aussi professeure de design graphique à l’Institut Supérieur des Beaux Arts de Besançon. Dans ce cadre, elle construit des projets pédagogiques portant un regard critique sur l’ensemble de leurs fondements institutionnels visant à élaborer de nouvelles façons de travailler plus inclusives (ARC Comedia Napoli ! En 2015, ARC T(c)OOL BOX en 2018). Ces ateliers de recherches abordent le design graphique comme un outil autonome d’expression, de représentation et de diffusion, comprenant des réflexions féministes, queer et décoloniales.

Laure Wauters
collectif W Membre du bureau Née à Rouen, en 1989. Vit et travaille à Paris et Pantin.
Diplômée des Arts Décoratifs de Paris, elle rejoint l’atelier W en 2107 puis le collectif, après un séjour de 2 ans à la Cité des Arts de Paris. Reposant avant tout sur le dessin et la peinture, son travail explore la fragmentation et l’assemblage, l’imitation et le détournement. Par touches, les références ponctuent son language plastique fait de maquettes et de fragments inventés, entre éléments narratifs et associations sensorielles. Combinant anachronismes et jeux (invraisemblables) d’échelles, les éléments juxtaposés sont des artefacts incomplets, marqués par l’ellipse ou l’absence.

 

Retour haut de page