un centre d’art : lieu de production, de diffusion et d’accompagnement

Laboratoire émetteur d’idées, d’utopies et de formes inédites, lieu de rencontre avec les auteurs, initiant débats et échanges sur les mutations de notre société, le centre d’art reste avant tout le lieu du projet de l’artiste. Il s’emploie, à ce titre, à leur offrir la possibilité de produire et d’exposer.
La maison des arts, centre d'art contemporain de malakoff, propose un programme de quatre expositions personnelles ou collectives par an, attentif à toutes les tendances, générations et moyens d'expressions plastiques. Elle met en place une  programmation satellite regroupant des rencontres, des débats, des visites guidées, des workshops, des conférences.
La maison des arts, centre d’art contemporain de malakoff, porte la direction artistique du projet Street-Art voulu par la ville et s’inscrit dans cette dynamique de programmation hors les murs. Depuis 2016 le centre d’art ouvre également son espace à des "résidences performées" d'une durée d’une semaine, à des artistes issus du spectacle vivants : danseurs, chorégraphes, performeurs etc… Elle réalise également des projets hors les murs, avec des performances et des actions culturelles dans la ville. Le centre d'art accueille, depuis mars 2013, une fois par an, de mars à juillet, un artiste en résidence, grâce au soutien de la DRAC Île-de-France. Enfin, la maison des arts, centre d'art contemporain de malakoff mène des actions pédagogiques et de médiation particulièrement actives. La fonction de médiation apparaît, en effet, comme un axe essentiel du centre d’art vis-à-vis de tous les publics sur son territoire : initiation à l’art contemporain, travail d’information des enseignants, évaluation des actions, échanges avec les publics et partage de connaissances. L’exposition grâce à une médiation de qualité se prolonge au-delà de sa durée et continue de vivre au travers du récit des visiteurs...  Une pédagogie de proximité permet ainsi de placer le visiteur, enfant et adulte, au plus près de la pensée de l’artiste.

la résidence

En mars 2013, la maison des arts, centre d'art contemporain de malakoff a inauguré une résidence d’artiste dans le champ des arts plastiques, au sein même du centre d’art municipal. Cette résidence est rendue possible grâce au soutien de la DRAC Île-de-France (subvention spécifique pour la résidence d’artiste), partenaire de la ville de Malakoff. Les artistes sont invités à postuler en présentant un projet de recherche et de création en lien avec la ville, ses spécificités, ses acteurs, son paysage urbain et / ou son histoire. Le projet présenté, doit veiller à créer du lien avec les habitants du territoire. La résidence d’une durée de quatre mois vise ainsi à accompagner la production d’œuvres qui, en fonction du projet et de son évolution, peuvent faire l’objet d’une exposition collective ou personnelle, hors les murs ou dans l’espace du centre d’art. L’artiste en résidence est également accompagné et soutenu tant sur le plan intellectuel que logistique par l’équipe de la maison des arts. Le centre d’art facilite les recherches et les rencontres avec les acteurs et habitants du territoire. En contrepartie, le résident perçoit des honoraires. Il peut aussi lui être demandé d’intervenir auprès des écoles et collèges de la ville de Malakoff ainsi qu’auprès du public du centre d’art, le tout en lien avec son projet.

l'équipe

direction : Aude Cartier
pôle éducation artistique : Olivier Richard
pôle médiation et hors les murs : Elsa Gregorio
pôle production et communication : Marie Decap
pôle régie : Laurent Redoules

commissaire invité, résidences performées : Florain Gaité

 

historique de la structure

Vraisemblablement construite vers 1830-1840, la maison des arts, centre d’art contemporain de malakoff, est une ancienne bâtisse de style néoclassique qui emprunte sa grammaire formelle à un recueil d’architecture du début du XIXe siècle.
Dans les années 60, André Malraux, alors ministre de la culture, remarque cette maison devant laquelle il s’arrête par hasard, alors qu’il se rend chez Louise de Vilmorin dans la Vallée de Chevreuse. À sa demande, les services du ministère approfondissent leurs recherches et inscrivent les façades et la toiture à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, le 28 octobre 1980.
Par une délibération du 17 novembre 1992, le conseil municipal de la ville de Malakoff décide d’acquérir cette propriété que lui vend le département des Hauts-de-Seine. Elle devient propriété de la ville en 1993 et est appelée « maison des arts ».
Bénéficiant d’une situation géographique de proximité avec la capitale, elle est devenue, depuis 1997, l’un des lieux de rendez-vous des amateurs et professionnels d’art contemporain de la région parisienne.
Ouverte au public le plus large, la maison des arts, avec son statut de centre d’art, propose un programme de quatre expositions par an, attentif à toutes les tendances, à toutes les générations et à tous les moyens d’expression plastique. Peinture, sculpture, photo, vidéo et installation sont au menu d’une programmation qui trouve à la maison des arts un cadre à échelle humaine. Christian Boltanski, Pierre Ardouvin, Ernest T., Renaud Auguste-Dormeuil, Marlène Mocquet, Malachi Farrell, Jacques Monory, Les Kolkoz, Françoise Pétrovitch, Natacha Nisic, Anne Brégeaut, Jeanne Susplugas, comptent parmi les nombreux artistes qui y ont été exposés.

Retour haut de page