La Maison des Arts présente une cinquantaine d’œuvres qui témoignent de manière cohérente d’un parcours jalonné de suites et séries où l’artiste excelle dans l’alliance de la peinture, du dessin et du collage.
Si cette exposition donne la part belle aux «  Fôrets », toutes les séries de ces dix dernières années sont cependant représentées : on a donc plaisir à retrouver Intérieurs (1987), Extraits et Fragments des Saisons (1990), Dédiccs (1991-1992), et découvrir pour la première fois sur Paris sa dernière série Nielles (1997) et Dernier Nielle (1998).
À la matière où se mêlent acrylique, fusain, et papier marouflé – pour ne citer que ces matériaux – se joint la dynamique du geste pour une mise en espace de signes conçus comme une énergie graphique.
Parallèlement à sa démarche de peintre, Gérard Titus-Carmel pratique depuis longtemps l’écriture, également fondamentale dans son œuvre. Nous avons voulu aussi aborder cette facette du personnage, en organisant une rencontre-lecture avec le public.

gerard titus-carmel

Gerard Titus-Carmel est né à Paris en 194. Il vit et travaille dans l’Aisne à Oulchy-le-Château.
Il fait ses études à l'école Boulle, à Paris, de 1958 à 1962. Cent trente expositions personnelles lui ont été consacrées à travers le monde où son œuvre est représentée dans une centaine de musées et de collections publiques. Il a par ailleurs publié une vingtaine de livres, essais sur l’art, et recueils de poésie.

 

Retour haut de page