La rentrée s’annonce avec une invitation faite à Renaud Auguste-Dormeuil comme un signal autour des projets à venir au sein de la Maison des Arts.
Best Wishes est ainsi une exposition qui oriente volontairement sa réflexion sur les questions de la destruction et de la fabrication des images.
« Pensons l’image non pas comme une simple capture du réel, mais aussi, et surtout peut-être, comme moyen de remonter le film en arrière pour explorer et identifier des territoires sans images, antérieurs aux "événements", un "avant" où se confondent le temps organisé des uns et l’ignorance des autres. C’est cet espace temps qui doit retenir toute notre attention pour tenter de représenter ce qui, par nature, est invisible. »
Autour de trois œuvres (dont deux produites spécialement pour l'exposition) Renaud Auguste-Dormeuil nous révèle un peu plus sa "fabrique d'images invisibles". Ainsi des images mentales (Apoapside) ou bien réelle (Les ambitieux et Best Wishes) se construisent et se détruisent dans le même temps tout en interrogeant le point de vue du photographe et du spectateur. L'idée de l'exposition pour autant n'est pas de constituer une archives d'images (potentiellement) invisibles, mais bien de mettre en évidence cette obsession de la recherche d'images invisibles.

renaud auguste-dormeuil

Renaud Auguste Dormeuil est né en 1968, il vit et travaille à Paris.
En 1995, il est diplômé à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il enseigne la photographie et la pratique de l’image à l’Ecole Supérieure Nationale d’Arts de Paris Cergy. L'exercice unilatéral du pouvoir et le point de vue sont des préoccupations récurrentes dans l'œuvre de l'artiste. Par le biais de la photographie, de la vidéo et d’installations, Auguste-Dormeuil questionne la paranoïa ambiante de notre société occidentale.

Retour haut de page