Je sais pas si les objets parlent. Mais je suis sûr que parfois ils crient. Louis Pons

La Maison des Arts présente une trentaine d’assemblages du poètes et peintre Louis Pons.
Très tôt reconnu pour ses dessins à l’encre de Chine, il ne dessine plus depuis trente ans qu’avec des objets. Louis Pons est «un conteur muet qui déplace des objets », recomposant «la réalité à la manière déformée des souvenirs ».
Refusant de se laisser classer, mais apparenté malgré tout aux surréalistes et à l’art brut, il se réfère davantage à Dürer, Goya, Kubin, Soutter et pour l’écriture, Michaux, Satie, Lewis Carroll et Alfred Jarry. Il s’agit, pour lui, de provoquer une rencontre poétique entre des matériaux (bois, tôle, os, papier…) et des objets (vêtements, poupées, machines…) issus d’une cueillette sur les trottoirs.
Ces éléments pauvres, ces «choses » sont alors sublimées pour créer par leur détournement un univers fabuleux où se déploient la vie et la mort.  Le règne de l’animal se mêle à l’humain, et l’humour se teinte de tragique dans un éveil constant, dans une recherche d’étonnement : le sien et celui du spectateur.

Diaporama

louis pons

Louis Pons est né en 1927 à Marseille. Il vit et travaille à Paris depuis 1973.
Il se livre dans sa pratique artistique, à l’exploration de compositions d’assemblages d’objets et de matériaux de récupération. Ses œuvres sont toujours pleines de bizarreries, d’incongruités, de surprises et parfois même d’humour. Il reçoit l’étiquette de surréalisme ou encore d’art brut mais c’est un singulier de l’art qui poursuit inlassablement une ethnologie qui lui est propre.

Retour haut de page