La Maison des Arts accueille une exposition de Bernard Pagès intitulée Dérives de Colonne. Le titre, choisit par l’artiste, est comme un renvoi à ses souvenirs d’enfance où accoudé à ses fenêtres, il regardait inlassablement les arbres. Né à la campagne, il travaille avec des matériaux simples qui lui tombent sous la main chez lui : bois, fils de fer, branches d’arbres, bidons, grillages, briques, pierres, marbres…
Pour autant rien dans son travail n’est désordonné. Tout est construction, réflexion, architectural. Tous ces matériaux qui fusionnent par la magie opérée des assemblages, des axes que s’impose l’artiste, détournent ces colonnes pour en devenir d’étranges « Totems ». Ces sculptures sont bâties et très colorées probablement en réminiscence à ses premiers amours : la peinture. Un ensemble d’une douzaine de colonnes de différentes années investiront le parc et les salles d’exposition.

Un livre édité par les éditions du Cercle d’Art dans la collection « Pérégrines », préfacé d’un texte de Maryline Desbiolles accompagnera cette exposition ainsi que dans d’autres lieux institutionnels (Espace Ecureuil à Toulouse, Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées - Chapelle des Ursulines, Ville de Quimperlé et Conseil Général du Finistère - Ancien Palais de l’Evêché à Beauvais, Musée départemental, Conseil Général de l’Oise - L’Arsenal de l’Abbaye Sainte-Croix, Musée de la Ville de Soissons - Hôtel des Arts de Toulon, Conseil Général du Var).

Diaporama

bernard pagès

Bernard Pagès est né en 1940, à Cahors. Sculpteur français vivant et travaillant à Contes dans les Alpes-Maritimes.
Il arrive en 1959 à Paris. C'est à l'Atelier d'Art Sacré qu'il prend conscience de l'accessibilité de la sculpture. En 1967, l'artiste abandonne la peinture et la sculpture traditionnelle après une exposition des Nouveaux Réalistes à Nice. Bernard Pagès initie le mouvement Support/Surface en 1967. Il utilise des matériaux abandonnés pour réaliser ses sculptures. Il classe ses ensembles par Inventaires, Nomenclatures et Enumérations. Au fil du temps, son travail s'oriente vers des œuvres de plus en plus colorées et baroque.

Retour haut de page