Pierre Célice est né en 1932 à Paris. Sa première exposition a eu lieu en 1953 à la Galerie Jacob à Paris, où il y présenta des « Paysages ». Sa rencontre avec l’artiste Henri Hayden modifie considérablement sa vision et son approche de la peinture et semble le libérer d’une forme de classicisme.
Commence alors, une histoire de quarante ans de peinture dans une radicalisation de l’abstraction. La Maison des Arts est heureuse d’accueillir dans ses murs une exposition thématique et non rétrospective.
Le parcours s’articulera autour de toiles récentes et de dessins au rez de chaussé. A l’étage, un mur in situ formé de collages reprenant l’écriture graphique du carton d’invitation, ainsi qu’une installation déambulatoire composée de plexiglas dans un jeu de transparence et de couleurs monochromes.
Son œuvre est une œuvre graphique, structurée, argumentée de courbes presque d’écritures noires sur fond blanc ou les bandeaux de couleurs vives, rose, bleu, jaune ou rouge, cassent le rythme et la composition de la toile.
L’artiste pense et dessine l’œuvre en amont, puis colle et juxtapose son papier sur la toile, comme un combat qu’il aurait à mener pour finalement provoquer une simplicité régulière.
A l’occasion du vernissage, sera présenté un livre rétrospectif sur Pierre Célice réalisé par les éditions  « LA RéSERVE », en partenariat avec la Maison des Arts.

Retour haut de page