À chaque vacances scolaires un atelier de pratique artistique en compagnie d’un·e artiste est proposé pendant 5 jours aux enfants (4-5 ans) des centres de loisirs de la ville de Malakoff. 
Tout au long de l’année scolaire 2021-2022, c’est l’artiste Charlotte EL Moussaed qui animera les ateliers “Dans ma chambre à manger”. Pendant les vacances de la Toussaint, l'artiste a ainsi proposé à un groupe du centre de loisirs Paul Vaillant-Couturier de fabriquer un banquet réunissant leurs rêves,  leurs maisons, leurs langues et leurs repas imaginaires par la découverte d’une nouvelle pratique artistique par jour. A chaque début de séance Charlotte EL Moussaed a également initié le groupe aux pratiques corporelles de soin : écoute de musique, méditation, automassage.

En collaboration avec les directions des Affaires culturelles et de l'Éducation de la ville de Malakoff et le pôle médiation et éducation artistique du centre d’art.

charlotte el moussaed

Née en 1987, Charlotte EL Moussaed est diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2013. En 2014, elle a été lauréate de la bourse « Looking for Paris-Texas », attribuée par l’Ambassade des États-Unis et l’association des Amis des Beaux-Arts, elle a alors séjourné 3 mois à Chicago. Elle a reçu le prix « Impressions Photographiques 2015 », décerné par Les Ateliers Vortex en partenariat avec le Consortium de Dijon et le Conseil Régional de Bourgogne ; ce prix lui a valu une exposition au Frac Bourgogne à Dijon. Entre 2013 et 2017 elle a collaboré avec Le Bal / La Fabrique du Regard sur le programme d’ateliers pédagogiques. En 2016 elle a été l’une des trois lauréats du prix YISHU 8, son exposition personnelle : « Composé Oisif » s’est tenue à YISHU8, Maison des arts de Pékin, après trois mois de résidence. Sélectionnée au 61ème Salon de Montrouge en 2016, elle y exposa à nouveau en 2017 pour l’évènement périphérique du salon : Répliques Imaginaires. Elle est artiste intervenante à la Galerie CAC de Noisy-le-sec de septembre 2018 à juin 2019.En 2019 elle intègre le Master 2 Documentaire de création à l’École documentaire de Lussas. Elle réalise en 2020 : « Comme notre langue s’écrit au sol »  nominé  au  Prix  Dauphine    (2019)    et    au    Prix    Sciences Po (2020).

Retour haut de page