Restitution de la résidence du collectif La Buse et lancement du manuel Aujourd’hui, on dit travailleur·ses de l’art. Samedi 22 octobre 2022, de 16h à 19h, à la supérette.

À l'issue de leur résidence à la supérette, le collectif La Buse propose un temps de restitution de leurs recherches, des rencontres et ateliers qu’iels ont réalisés de mai à juillet 2022. Pensée comme un temps de travail collectif et de rencontres avec des allié·es de plus ou moins longue date, cette résidence a constitué une temporalité à part dans la vie de La Buse.

Ce moment public sera aussi l’occasion du lancement du manuel Aujourd’hui, on dit travailleur·ses de l’art en présence de l’autrice, Julia Burtin-Zortea, et de l’éditirice, Clémence Seurat, des éditions 369.

la buse

Travailleurs·euses de l’art est une association loi 1901 fondée le 19 mai 2019. Selon ses statuts, elle a pour objet de financer des « initiatives de défense et de conquête de droits pour les travailleuses et travailleurs de l’art ». À ce jour, elle représente et soutient deux projets :
Le collectif La Buse, un réseau d’artistes, de commissaires d’exposition et de chercheur·euses 
s’intéressant au monde de l’art en tant qu’il est aussi un monde du travail.
L’émission de radio ForTune qui aborde les problématiques liées au travail dans le milieu des arts graphiques et plastiques.

L’association est financée par des subventions publiques, des dons provenant de ses adhérent·es et des dons de personnes physiques et morales soutenant son action.  Elle est administrée par une commission tournante composée d’au moins deux membres du collectif La Buse et d’un·e membre de l’émission ForTune. Son assemblée générale se réunit au moins une fois tous les deux ans pour statuer sur les questions d’orientation générale. Un·e représentant·e légal·e est tiré·e au sort parmi ses adhérent·es. L’association Travailleurs·euses de l’art est composée actuellement d’une dizaine d’adhérent·es bénévoles actif·ve·s.
La Buse est un groupe de travail, crée sur la volonté de plusieurs personnes d’observer le milieu de l’art en tant qu’il est un milieu de travail. 

Le collectif administre un site internet qui présente des fiches pratiques à destination des artistes-auteur·ices, des ressources (articles de presse, informations professionnelles, etc.) ainsi qu’une plateforme de signalement des pratiques abusives.
www.la-buse.org

Les membres de La Buse diffusent et partagent sur les réseaux sociaux des informations telles que des articles, des émissions de radio et des vidéos relatives à l’actualité de la recherche en sciences sociales et des luttes dans le champ de l’art.
→ instagram : @groupelabuse
→facebook : @LeReseauLaBuse

La Buse participe et organise des manifestations et autres événements publics, ce qui lui vaut régulièrement d’être citée comme référence par la presse et les institutions. 
Par ailleurs, les membres du collectif sont régulièrement invité·es pour leurs connaissances théoriques et pratiques à des débats, rencontres et auditions organisé·es par des acteur·ices de l’art ou extérieur·es à ce champ.

Liste non exhaustive* des membres du collectif La Buse : Caroline Sebilleau, Émilie Moutsis, Emmanuel Simon, Aurélien Catin,  Laure Vigna, Sabrina Soyer, etc.
*Certain·e·s personnes de La Buse souhaitent pour l’instant rester anonymes.

Retour haut de page