Durant trois semaines, Xavier Zimmermann utilise nos lieux comme une extension de l’atelier. Durant trois semaines, nos portes seront donc fermées, mais occupées par les recherches de l’artiste.
Mon travail photographique questionne la perception de notre regard dans notre quotidien.
Ce nouveau projet qui est sous la  forme d’une installation propose un décalage de notre perception de l’espace, mais cette fois-ci dans l’espace d’exposition.
Ce dispositif se met en place en plusieurs phases.
Dans un premier temps, des écrans blancs de projection sont disposés dans l’espace d’exposition de manière inégale. Dans un deuxième temps, il s’agit de prendre en photographie des points de vue de ces espaces avec des détails architecturaux et les écrans qui ont été installés précédemment. En dernier lieu, ces photographies sont projetées sur les écrans à l’aide d’un projecteur diapositive…
Ce dispositif permet de créer une confusion entre la réalité de l’espace et une image projeté et questionne ce que nous voyons réellement
.

Xavier Zimmermann

Retour haut de page