Avec : Véronique Boudier, Katia Bourdarel, Olaf Breuning, Mathieu Cailotto, Luisa Caldwell, Liv Carlé Mortensen, Isabelle Cornaro, Alain Declercq, Marie de Geuser, Florence Doléac, Nathalie Elemento, Ethan Hayes-Chute, Helmut Grill, Lise Harlev, Sigalit Landau, P. Nicolas Ledoux, Claude Lévêque, Mathieu Mercier, Annette Messager, Eléonore de Montesquiou, Hans Op de Beeck, Lucy Orta, Paulette Phillips, Jean-Pierre Raynaud, Torbjorn Rodland, Jeanne Susplugas, Rémi Uchéda, Atelier Van Lieshout, Erwin Wurm, Duncan Wylie, Brigitte Zieger.
Nombreux sont les artistes qui s’intéressent aux espaces en général, à la maison en particulier. Cet espace que l’on habite et qui fait des hommes une espèce à part – l’abri devient habitat. La maison devient le prolongement du corps et le lieu de tous nos états. L’homme s’identifie au lieu qu’il habite, miroir de nos émotions, nos angoisses. Ne dit-on pas d’ailleurs notre « intérieur »?
Identification qui se traduit à travers nos tics de langage : face à un danger imminent il y a « péril en la demeure » ; dans la confusion on ne sait plus « où on habite »… Les limites du corps se confondent alors avec les limites spatiales du logement. Lieu de protection, d’enfermement, d’aliénation, de peur, de fantasmes, représentation du pouvoir… autant d’aspects que les artistes questionnent à travers de riches oeuvres aux média très divers.

Sur une invitation de Jeanne Susplugas

Retour haut de page