A partir du 29 mai, nous vous proposons de venir avec nous : "sauter d’une dalle à une autre, d’une langue à une autre, d’un poète à un autre dans le silence des pierres". Jean-Paul Philippe, depuis 1997, réalise une sculpture marelle géante de 21 mètres de long, 11 mètres de large, composée de 9 cases gravées d’écrits en trois langues différentes (français, italien, arabe) positionnées entre 2 figures, le ciel et la terre. Elle a été conçue directement dans les carrières d’Assouan en Egypte, pour enfin être installée, en ce moment, dans un jardin public du Caire. Autour de ce travail, la Maison des Arts : présentait différentes maquettes, peintures, dessins, photos et vidéos de l’artiste. Le jeu de la marelle appartient à toutes les civilisations, à tous les enfants du monde quelle que soit leur culture. Cet univers du jeu où, la terre, le ciel, le paradis, l’enfer sont à portés de mains, Jean-Paul Philippe a eu le désir, en regardant des enfants y jouer, de se le réapproprier en recréant sa propre marelle, son propre monde.

Diaporama

jean-paul philippe

Jean-Paul Philippe est né en 1944 à Alfortville. Il est un artiste français qui partage son temps entre l’Italie et Paris.
Très tôt il se consacre à la peinture, dès l’âge de 16 ans il fréquente les Beaux-Arts de Paris. En 1960 un premier voyage en Italie le marque profondément et le décide à séjourner à Florence. L’année suivante il travaille au Cabinet des Dessins du Musée des Offices. Dès lors il voyage. Par nécessité et curiosité il pratique diverses disciplines. C’est vers 1973 que la sculpture devient le médium privilégié d’une œuvre qui s’accomplit de l’intimité de l’atelier à l’espace public, de dessins en sculptures. Et de réalisations en milieu urbain ou bien liées à l’environnement naturel. Il trouve une de ses raisons d’être dans cette nécessité de devoir s’adapter aux contraintes de la réalisation monumentale liées à l’espace public.

site de l'auteur

Retour haut de page