La Maison des Arts accueille le monde fantastique de Richard Di Rosa dit  «Buddy» . Nous connaissons tous les frères Di Rosa apparentés à la Figuration Libre avec d’autres comme Combas, Boisrond, Blanchard…, mais il nous apparaît pertinent de proposer une rétrospective (1982-2002) de Richard dont les œuvres s’imposent de façon forte et unique.
Pour le plus grand plaisir des yeux, les machines-objets ou les personnages de contes et légendes tirés de l’intelligence féerique de Buddy investiront le jardin et la maison.
Dehors, Le grand petit ange, tel un roi au milieu de sa cour, couve d’un regard rigolard et bienveillant les jeux des poissons gigantesques barbotant dans le bassin du jardin, au gré des notes émises par Sweet William. Tandis que l’Eléphant et la Grande Poule Violette entament une énième partie de cache-cache entre les pieds du Bonhomme à la tête de Lune.
Dedans, plongés dans un monde merveilleux, où cohabitent totems, trophées aux vives couleurs et autres installations, les visiteurs accueillis par les Beatles (2002), déambuleront sur deux plateaux de 150m² investis par les séries comme l’Enfance, La Nature, la Musique, les Bestiaires, les Dioramas, les Bronzes…
Autant de mondes différents où s’expriment le langage de Buddy, proche de celui des contes de fées de notre enfance, et permettant à chacun de retrouver ses échos en fonction de son musée imaginaire

Un catalogue est édité à l’occasion de l’exposition en collaboration avec le Musée de Paul Valery (Sète) et Centre d’Art de Noroit aux éditions Aréa. Textes de Philippe Piguet

Diaporama

richard di rosa

Richard di rosa est né en 1963 à Sète.
Artiste français dont la pratique est entièrement dédiée à la sculpture. Surnommé « Buddy » en référence à Buddy Holly, il fut avec son frère Hervé Di Rosa, Rémi Blanchard, François Boisrond et Robert Combas l'un des principaux artisans du mouvement français de la Figuration Libre, renouveau de la peinture dans les années 1980, une peinture décomplexée empruntant souvent à la BD, au rock et au graffiti. Il est le seul membre du mouvement à avoir choisi la sculpture. Si au tout début de sa carrière, cet autodidacte de l’art a mêlé sa vision particulière à celle de son frère, il a très rapidement créé un univers à part. Ses œuvres très colorées aux formes rondes puisent aussi leur inspiration dans l’art traditionnel africain, la musique et les animaux.

site de l'auteur

Retour haut de page