La Maison des Arts est heureuse de présenter du 25 janvier au 7 mars, Shopping une exposition de Jacques Monory.

Chef de file, dans les années 1960, de la «Figuration Narrative» avec Bernard Rancillac, Peter Klasen, Erro…, son intérêt pour la vie quotidienne contemporaine reste toujours une quête essentielle.
Son inspiration il la puise dans l’image, le cinéma, la publicité, les magazines…
Deux éléments ont toujours caractérisé l’univers très spécifique de cet artiste ; le bleu et son fameux «revolver» symbolisant le cinéma noir américain des années 1950.

Pour cette exposition, Jacques Monory a souhaité montrer une nouvelle série «Shopping». Toutes ces peintures réalisées en 2003, racontent l’univers des femmes, l’histoire d’un travelling lorsqu’elles arpentent les trottoirs de la ville et s’aventurent devant ces «fameuses vitrines».
Evidement, nous retrouverons avec plaisir son univers si spécifique, mais également l’apparition volontaire de couleur peut-être plus féminine, comme le jaune ou le rose.

Cette exposition est accompagnée d’un catalogue-objet collector avec un texte de Jean-Christophe Bailly.

jacques monory

Jacques Monory est né le 25 juin 1924 à Paris, Jacques Monory est un artiste qui vit et travaille à Cachan. Après une formation de peintre-décorateur à l'école des Arts appliqués de Paris, Jacques Monory travaille dix ans chez l'éditeur d'art Robert Delpire, où il se trouve en contact avec l'univers de la photo. Il est l'un des principaux représentants du mouvement de la figuration narrative qui, au milieu des années 1960, s'est opposé à la peinture abstraite avec, notamment, les peintres Hervé Télémaque, Erró, Bernard Rancillac. Préoccupé par la violence de la réalité quotidienne, les images qu'il utilise sont directement issues de la société contemporaine. Ainsi, emprunts photographiques et cinématographiques,  recours à la monochromie, et froideur de la touche et de la composition caractérisent un style singulier et engagé dans la représentation.

site de l'auteur

Retour haut de page