aberiette

Présentation

Sur un fond d’autonomie artistique, leur projet s’est dessiné au cœur du village de Souvigné-sur-Sarthe. Le vieux Sarthois nomme l’abri, abériaux ou abériette. L’Aberiette, comme abri de jeunes artistes, de faune, de flore, de son village et ses habitants. Tout débute avec un abri d’un peu plus d’un hectare, qu’ils ont façonné avec l’art et par la terre, afin de construire un lieu en résonance avec son environnement rural, et leurs enjeux artistiques.
Pour leur résidence à la supérette, dans la continuité de leurs recherches dans la Sarthe, l’Aberiette entame un processus afin de connaître le territoire de Malakoff. Pour cela, « il faut connaître la terre », explorer les jardins et les espaces verts de la ville. Cette première phase leur permet d’explorer le territoire, de réaliser des relevés de matériaux et de rencontrer les acteur·rice·s de la vie locale.
La documentation et matériaux récoltés leur permettra de travailler sur un projet de plantothèque en céramique. Sur des plaques d’argiles, les plantes locales seront imprimées, dressant ainsi une collection de portraits minéraux et végétaux pérenne spécifique au territoire de Malakoff. Le collectif dédie également un temps de recherche pour expérimenter et tester différentes méthodes d’anthotypes, utilisant d’une autre manière les plantes récoltées. Entre photographie et céramiques, un éventail de manières de traduire la richesse des sols sont utilisées par le collectif d’artistes.

Retour haut de page