Vous êtes ici :

Accueil

Actualités

Olympe - Alexis Cordesse

19 avril - 21 mai 2017

Vernissage mercredi 19 avril à partir de 18h

 

Dossier de presse

 

À l’occasion du Mois de la Photo du Grand Paris 2017, la maison des arts centre d’art contemporain de Malakoff présente Olympe, la nouvelle série du photographe Alexis Cordesse. Explorateur depuis les années 90, Alexis Cordesse témoigne des paysages de guerre et des zones de conflits en Iraq, en Palestine, en Somalie, ou encore au Rwanda.

En 2015, l’artiste prend comme terre de recherche la Grèce et part réaliser un travail documentaire sur la crise économique et ses conséquences sociales. De son itinéraire et projet initialement tracés, l’artiste dévie et passe près du mont Olympe, qu’une évidence le pousse à gravir. De cette ascension, qu’il répète lors de plusieurs séjours, Alexis Cordesse tire un récit poétique dans lequel l’Olympe se révèle être le territoire d’une quête esthétique et spirituelle, préservé du reste du monde, caché au-dessus des nuages.

L’exposition présente une vingtaine de photographies produites spécifiquement pour ce projet, avec le soutien de la FNAGP. A l’issue de l’exposition, et pour accompagner les réflexions du centre d’art sur la question de l’archive, un espace réservé à ses travaux antérieurs donne à voir quelques images de photoreportages, réalisées par l’artiste au cours de sa carrière.

Photographe français né en 1971, Alexis Cordesse vit et travaille à Malakoff (92).
Il est représenté, à Paris, par Les Douches la Galerie. D’abord photoreporter, Alexis couvre les conflits majeurs de l’après guerre-froide,  au Moyen-Orient, en Afrique et en Europe. Ses photographies sont publiées dans la presse française et étrangère, et exposées au festival Visa pour l’Image (1992).
Il participe au premier World Press Master Class (1995). À partir du milieu des années 90, en quête de nouvelles formes, sa pratique s’éloigne du photoreportage. Il retourne sur les terrains de l’actualité avec d’autres exigences éthiques et plastiques. S’agissant du Rwanda, de la Palestine, et, dans un autre registre, du combat social en France, il réinvente une durée et une distance et propose des formes susceptibles de traduire une autre réalité que celle qui nous parvient généralement par le biais des médias. Ses travaux photographiques sont souvent des objets hybrides qui explorent la part de manque des images et leur relation au récit historique. Leur dimension réflexive interroge les spécificités du médium.

Alexis est, entre autre, l’auteur d’une trilogie consacrée au génocide des Tutsi du Rwanda: Itsembatsemba (1996), L’Aveu (2004), Absences (2013). Ses travaux ont été présentés à la Dokumenta XI à Kassel (2002), à l’ICP à New York (2003), à Paris lors du Mois de la Photo (2010), au Louvre dans le cadre de l’exposition Une brève histoire de l’avenir (2015). Ils sont présents dans de nombreuses collections publiques et privées, dont le Fonds National d’Art Contemporain, le musée Nicéphore Niépce, la Bibliothèque nationale de France, la collection Neuflize Vie. Le court-métrage Itsembatsemba a reçu, en 1997, le Merit Winner au San Francisco International Film Festival, ainsi que la mention spéciale au Festival du cinéma documentaire de Bilbao la même année. Il a reçu, en 2010, pour sa série Borderlines, le Prix Lucien & Rodolf, ainsi que le Prix Arcimboldo en 2011.

 

22 et 23 avril à 15h
Mois de la Photo du Grand Paris - Weekend Sud-Ouest
Visite de l’exposition avec l’artiste Alexis Cordesse.
Gratuit et sans inscription


21 mai à 15h : Discussion avec Alexis Cordesse et Pierre Wat, historien d’art.
16h : Récital de Marc-Olivier de Nattes, violoniste, membre de l’Orchestre National de France.
Gratuit et sans inscription

Haut de page

Maison des Arts de Malakoff
105, avenue du 12 février 1934 - 92240 Malakoff / +33 (0)1 47 35 96 94
mercredi au vendredi 12h-18h samedi et dimanche 14h-18h

Ville de Malakoff