Vous êtes ici :

Accueil > Maison des arts > Archives > 2000 > Malachi FARRELL

Malachi FARRELL

31 mai - 16 juillet 2000
Merci, merci, merci

Né en 1970, dublinois d’origine (Irlande), Malachi Farrell a fait les Beaux-Arts en France à Rouen. Il vit et travaille à Malakoff.
 « Merci, merci, merci » : ces mots prononcés par Odell Barnes, matricule 998, pour remercier la France avant son exécution au Texas en mars dernier, donne le ton de l’exposition présentée à la Maison des Arts. Elle constitue le deuxième et dernier volet d’un projet plus vaste élaboré autour du thème de la peine de mort dans les démocraties occidentales : la seule démocratie à l’appliquer aujourd’hui étant les Etats–Unis. La Ferme du buisson sera le théâtre des délits et jugements. Malakoff présentera trois installations autour de la notion d’exécution.
Cette réflexion prend la forme de mises en scène quasi-théâtrales où des installations réalisées à partir de matériaux divers de récupérations mêlés aux technologies de pointes racontent de manière métaphorique des fragments du réel, les contradictions de nos sociétés modernes.
Derrière le masque de l’ironie, de l’effervescence d’images, de mouvements et de sons, la dimension socio-politique du travail de Farrell engage un dialogue avec le spectateur : ce sculpteur- électronicien nous parle, avec ses robots tout en son et lumière, de la violence écologique et humaine, du racisme, de l’ultra-technologie de la mort, des hystéries collectives. Face aux valeurs universelles de dignité humaine, à l’utopie démocratique, plane alors sur toute l’exposition la question de la place de l’autre, du spectateur.

Coproduction avec le centre d’art de la Ferme du buisson.

    Haut de page

    Maison des Arts de Malakoff
    105, avenue du 12 février 1934 - 92240 Malakoff / +33 (0)1 47 35 96 94
    mercredi au vendredi 12h-18h samedi et dimanche 14h-18h

    Ville de Malakoff